Prioriser l’éducation et la jeunesse

Voici nos propositions détaillées pour l’éducation et la jeunesse :

46 – Repenser les aménagements scolaires

Nous voulons redonner sa place à la nature au sein de l’école et anticiper notamment les épisodes caniculaires qui se multiplient. Repenser les aménagements scolaires, c’est aménager des cours d’écoles végétalisées, arborées, lutter contre la minéralisation des revêtements, installer des potagers et des jardins pédagogiques, etc. Parce que la sensibilisation à la cause environnementale commence dès la prime enfance. On peut par exemple songer qu’il sera loisible de créer une salle dédiée en cas de très fortes chaleurs et de canicules, ou encore de domotiser les locaux dans le cadre d’un programme pluriannuel afin de rentabiliser les consommations des équipements scolaires tout en offrant confort et sécurité aux enfants et aux personnels d’éducation.

47 – Investir sur les écoles de manière écoresponsable

Nous assujettirons tous les investissements qui seront réalisés sur les écoles à la diminution des consommations d’eau et d’énergie. Ce sera un préalable à toute réflexion de nouvel équipement ou de nouvel aménagement pouvant avoir un impact sur ces ressources et les économies qui peuvent en découler.

48 – Promouvoir le bio et les circuits courts dans la restauration scolaire

La restauration scolaire, sur un département comme le nôtre qui compte pourtant des filières de production d’excellence et d’une haute qualité sanitaire, utilise trop peu les filières locales de l’agriculture, du maraîchage, de l’élevage… Notre objectif, pour une meilleure santé des enfants et un soutien à nos productions locales, vise à apporter 50% de produits bio et locaux dans les cantines de Guéret puis de l’agglo. Promotion du bio, des circuits de proximité et des producteurs locaux, nous travaillerons à une plateforme avec tous les acteurs du territoire.

49 – Revoir les dispositifs en matière de politique éducation et jeunesse

De nombreux dispositifs existent en matière d’éducation et de jeunesse dont il conviendra de s’assurer de leur pertinence et de leur adaptation aux populations de notre territoire afin qu’ils bénéficient vraiment au plus grand nombre, que ce soit en termes de conditions d’accès, de lieux ou bien entendu de tarifs. Sans tout « refonder », nous aimerions également penser un nouveau projet de politique enfance-jeunesse pour tous centrée sur la prévention et en lien étroit avec les associations du territoire.

50 – Insister sur les accueils de loisirs.

Leur rôle est fondamental, notamment pour des familles qui ont des difficultés. Que ce soit le matin ou le soir, les mercredis et bien entendu lors des vacances scolaires, nous accentuerons leur rôle essentiel en matière d’éducation et de prévention, en lien avec les acteurs concernés, là encore, dans une logique de soutien et de développement des activités.

51 – Créer des abris pour les élèves

Il est important de créer un voire plusieurs abris pour les nombreux collégiens, lycéens et usagers sur l’emplacement de la « gare routière » face à Brésard. Si d’autres lieux sont correctement desservis, celui-ci, où patientent pourtant de nombreux enfants et usagers, mérite vraiment qu’on les préserve ENFIN des intempéries !

52 – Expérimenter les opérations Pédibus ou Carapattes sur les écoles primaires de la ville

Pédibus, Vélobus ou encore Carapattes sont des dispositifs qui ont fait leur preuve et que nous voulons expérimenter auprès des enfants Guéretois, afin qu’ils disposent de transports « doux » et sécurisés pour se rendre à l’école ou sur certains lieux d’activité. C’est tout autant un gage de sécurité pour eux que de facilité pour leurs parents et, par ailleurs, une première sensibilisation à la préservation de l’environnement ainsi qu’au lien social.

53 – Développer le campus universitaire de Guéret

Guéret possède l’un des quatre campus de l’ex-Région Limousin ; il accueille plusieurs centaines étudiants qui sont une ressource humaine et économique essentielle pour le territoire. Si certaines formations doivent être repensées, nous travaillerons à en développer et accueillir d’autres. Par ailleurs, nous nous inscrirons dans les démarches « campus connecté » et « campus d’excellence » en partenariat avec l’Université de Limoges.

Retrouvez ici la liste complète de nos propositions.