Réunion publique du 4 février 2020

« Comment une ville comme Guéret peut-elle faire de la transition écologique un atout » ?

Plus de 200 personnes ont participé à notre réunion publique animée par Nicolas Thierry, Vice-président du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine en charge de l’Environnement et de la Biodiversité. Une présentation originale de notre liste, avec l’ensemble des colistiers qui étaient symboliquement installés dans le public pour marquer notre volonté d’être avec les habitants et non « en tribune ».

Eric Correia, tête de liste et Jean-Bernard Damiens, représentant Europe Ecologie les Verts, ont tout d’abord rappelé le travail réalisé depuis un an par l’équipe et leur volonté de rendre la ville attractive et dynamique. Patrick Colo et Abdellah Lahraoui, co-présidents du Comité de soutien, ont fait part de leur engagement enthousiaste aux côtés de Guéret 2020 mais en soulignant également leurs exigences pour que l’on réveille enfin la « belle endormie ». Nicolas Thierry a ensuite présenté, dans une intervention claire et pédagogique, les enjeux climatiques, l’urgence dans laquelle nous nous trouvons.

Un discours fait d’espérance dans la veine d’Edgar Morin, qui parle de l’urgence écologique comme d’une véritable cause : « si l’on est convaincu de cela, de cette urgence comme de cette évidence, alors, et alors seulement, se dessinera une voie ». Le Vice-président a évoqué les excès de la métropolisation, les déséquilibres territoriaux, mais là encore a parlé d’espoir avec des personnes qui expriment le désir de vivre ailleurs et autrement. A ce titre, Guéret fait partie des territoires qui auront un rôle à jouer. Cela ne suffira pas pour autant et il en va de notre responsabilité d’inventer, d’innover, de faire preuve d’intelligence collective afin de proposer un projet qui refuse la fatalité.

Les espaces ruraux ont des richesses – avec l’agriculture bio notamment – qui sont un tremplin pour dessiner des pistes de vie basées sur le qualitatif : circuits courts, économie circulaire, accueil… Toutes ces richesses ont été abordées et détaillées par l’orateur, qui a été appuyé par les questions des participants. Au cours du débat qui a suivi, ont été évoquées entre autres les consultations citoyennes et le budget participatif, ainsi que la question des actions en direction des jeunes, des friches industrielles, et la place qu’occupe Guéret au cœur du territoire de l’Agglomération. Chaque sujet a donné lieu à des réponses concrètes que l’on peut retrouver à travers les 70 propositions du projet de Guéret 2020.

Autour des corps intermédiaires, du monde associatif, des collectifs qui se créent, Nicolas Thierry a enfin insisté sur le fait que les élus doivent désormais participer à cette reconstruction. La logique pyramidale d’antan ne fonctionne plus. Il faut encourager la participation des habitants pour construire un bien-vivre qualitatif avec les élus, par le dialogue et les rencontres. Faire émerger et accompagner les initiatives et les engagements citoyens est un nouveau défi et Nicolas Thierry estimait que le travail proposé par Éric Correia et ses colistiers allait dans ce sens, celui d’un nouvel imaginaire politique, loin des schémas éculés et pour être en capacité d’affronter les défis qui se présentent à nous.

Réunion publique du 4 février 2020 - Guéret 2020, avec Nicolas Thierry
Réunion publique du 4 février 2020 - Guéret 2020, discours introductif d'Eric Correia
Propos introductif d’Eric Correia, en images…
Demain commence aujourd'hui - Guéret 2020 : réunion publique du 4 février 2020 sur la transition écologique
Tous droits réservés – Jessica PATERNE – 2020 – reproduction non autorisée.
Demain commence aujourd'hui - Guéret 2020 : comment une ville comme Guéret peut-elle faire de la transition écologique un atout ?
Tous droits réservés – Jessica PATERNE – 2020 – reproduction non autorisée.